TDA/H

TDA/H = Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité

Le TDA/H est un trouble de l'inhibition qui affecte les champs d'activités suivants : la mise en œuvre et l'organisation ; la vigilance et l'attention soutenue ; l'effort soutenu et la planification ; la mémoire de travail.

Il entraîne des difficultés à inhiber et à contrôler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique), les comportements et les émotions (impulsivité).

Les médecins évoquent le terme de « trouble » quand il y a souffrance du patient ou de son entourage ou quand des altérations significatives du fonctionnement social, scolaire, professionnel ou familial sont mises en évidence.

Il n'est donc pas question d’évoquer un diagnostic de TDA/H lorsque « tout va bien ».

Le TDA/H est une pathologie fréquente touchant actuellement, selon les sources, entre 3 à 12 % des enfants et
1 à 6% des adultes.

Les chiffres sont semblables dans la plupart des pays et la prévalence n'a pas évolué depuis une cinquantaine d'années excepté parmi les populations bénéficiant de soins néonataux.

Il existerait une sex-ratio prépondérante (quatre à cinq fois plus) pour les garçons par rapport aux filles concernant le symptôme d'hyperactivité. Il faut noter que les filles présentent fréquemment des troubles d'inattention avec une hyperactivité moins marquée (sex-ratio de 1,2 contre 1 pour les garçons), ce qui entraîne souvent un biais de sélection.

Le TDA/H est un désordre neurodéveloppemental et neurobiologique s’exprimant par 3 symptômes cardinaux :
- Le déficit d’attention ;
- L’hyperactivité ;
- L’impulsivité.

Il existe différentes expressions cliniques du TDA/H :
- Le TDA/H avec inattention prédominante ou TDA (DSM-IV 314.00) ;
- Le TDA/H avec impulsivité/hyperactivité prédominante (DSM-IV 314.01) ;
- Le TDA/H mixte (DSM-IV 314.01), forme la plus fréquente qui associe à des degrés divers, difficultés attentionnelles, hyperactivité motrice et impulsivité.

Les symptômes du TDA/H ont une intensité fluctuante !

Trop souvent, ceux qui présentent ce trouble sont appelés « hyperactifs ». Cette manière, biaisée, de nommer la pathologie est loin d’être neutre. Elle ne met en évidence que le côté « agitation » ; or, il n'est pas toujours présent. De plus cela ne prend pas en considération les problèmes d’attention, plus discrets mais tout aussi dérangeants. En effet, de nombreux enfants, adolescents et adultes présentent un Trouble Déficitaire de l'Attention sans aucune manifestation d'Hyperactivité.

Les personnes atteintes de TDA/H sont principalement perturbées par :
- Les troubles cognitifs attentionnels : distractivité, instabilité des idées, difficultés à s'organiser, oublis et pertes d'objets.
- La désorganisation associée : procrastination, difficulté à commencer puis à terminer les tâches, éparpillement, retards, difficultés avec la notion de temps et la planification des tâches.
- L'impulsivité : difficulté à réfléchir avant d'agir.
- Les difficultés à moduler l'intensité de leurs réactions émotionnelles : « à fleur de peau », « hypersensible ».

Ces perturbations nuisent à ces personnes autant dans leur sphère scolaire ou professionnelle que dans leur vie privée.

Les symptômes du TDA/H et leurs répercussions au quotidien impliquent que les personnes atteintes souffrent fréquemment d'une faible estime d'elles-mêmes et d'un sentiment de sous-performance chronique.


Pour acheter notre brochure "TDA/H, les aspects médicaux d'un trouble complexe", cliquez ici

 



 

Le TDA/H en BD


Pour lire le document en entier cliquez ici.



Copyright ©  TDA/H Belgique asbl - www.tdah.be - All Rights Reserved.