Sondage
Vous êtes concerné par le TDA/H ?
 
Newsletter
Pour être tenu au courant des mises à jour du site et des activités de notre asbl, inscrivez-vous !

Vie de couple

Se lancer dans la vie de couple n’est pas une mince affaire.
Rencontrer la bonne personne, s’engager dans la relation, entretenir l’amour et la confiance au quotidien, sont des défis pour tous, que l’on soit atteint de TDA/H ou non !
Mais il est vrai que le défi peut s’avérer encore plus grand pour les adultes atteints de TDA/H.

Votre caractère passionné, ajouté à votre impulsivité et à votre recherche de sensations fortes, peuvent vous amener à des choix de partenaires pas toujours judicieux.
Vous avez fait une rencontre et vous débordez d’enthousiasme ? Avant de vous engager dans la relation, il serait intéressant de faire une petite introspection.
Est-ce la personne que vous venez de rencontrer - avec ses qualités mais aussi ses défauts - qui suscite cet enthousiasme, ou est-ce le caractère nouveau de la relation ?
Les adultes atteints de TDA/H sont, encore plus que les autres, friands de nouvelles sensations. Il serait dommage pour vous, comme pour l’élu(e) de votre cœur, que celui/celle-ci ne soit que le « moyen » utilisé pour faire le « plein de sensations ». Toute relation qui commence passe presque obligatoirement par cette phase, mais, ce qui serait dommage c’est qu’elle n’y survive pas ou, à tout le moins, qu’elle ne soit pas reconnue pour ce qu’elle est.
Pour éviter toute déception, soyez honnête avec vous-même et avec la personne que vous venez de rencontrer. Le temps sera vraisemblablement votre meilleur conseiller.

Une fois le partenaire trouvé, pas question de vous reposer sur vos lauriers ! Rencontrer la bonne personne est un élément primordial mais n’oubliez pas qu’un couple se construit. Vous êtes, avec votre compagne/compagnon, les architectes de votre relation.

Une fois les mirages liés à la séduction et à la rencontre dissipés, l’autre est reconnu pour ce qu’il est vraiment.
Cette étape, base d’une relation vraie et profonde, ne se passe pas sans rencontrer quelques aléas qui peuvent s’avérer, dans certains cas, fatals.
Votre distraction, votre caractère passionné, votre énergie qui faisaient votre charme, insupportent maintenant au plus haut point !
Le couple, ce havre de paix, où vous pensiez vous ressourcer, s’est transformé en enfer. Vous démarrez au quart de tour au moindre reproche, et l’incompréhension mutuelle gagne du terrain.

Que faire ? Communiquez ! Reconnaissez les souffrances de part et d’autre.
Expliquez, sans l'accuser, à votre conjoint ce que vous ressentez.  Cela pourrait être par exemple : « En raison, de mon TDA/H, je subis depuis l’enfance, des critiques incessantes qui ont altéré ma confiance en moi. J’ai dès lors du mal à les entendre sans me sentir rejeté… ».
Evitez de réagir trop impulsivement au moindre problème ! Reconnaissez qu’il n’est pas toujours simple de vivre avec vous. Vivre avec un partenaire atteint de TDA/H, surtout s’il n’est pas traité, peut être épuisant pour l’entourage.
Si votre conjoint ne peut pas vous faire le reproche de tout oublier, car ce n’est pas de votre faute, il est légitime qu’il attende de vous que vous palliez à cette difficulté, par exemple, en notant les rendez-vous familiaux importants.
Si vous oubliez votre feuilleton préféré à la télévision, personne ne vous en tiendra rigueur par contre ce sera le cas si vous négligez d’aller chercher les enfants à l’école comme convenu.
Votre compagne/compagnon n’étant ni votre thérapeute, ni votre secrétaire, c’est à vous de vous prendre en charge. Votre partenaire, de son coté, devra tenir compte de vos difficultés, valoriser vos efforts et éviter de vous demander l’impossible. Vous demander de gérer l’agenda et les comptes de toute la famille (tâches oh combien difficiles pour des adultes atteints de TDA/H) ne serait pas très judicieux de sa part. Par contre, une bonne dose de renforcement positif à votre égard, chaque fois qu’une tâche est accomplie, vous motivera à réitérer les comportements adéquats, et harmonisera votre relation.

Soyez créatif ! Trouvez vos propres solutions. Faites des compromis ! Madame ne supporte plus votre désordre ? Rangez dans votre bureau ce que vous avez pris l'habitude de laisser traîner un peu partout dans la maison, Madame s’engagera, en contrepartie, à ne plus faire de commentaires sur l’état cette pièce qui est votre domaine !

Vous voulez rompre ? Si la rupture peut être salutaire dans certains cas de mésententes profondes elle peut aussi être une fuite : les problèmes non résolus réapparaissent alors avec un autre conjoint. Prenez du recul, ne prenez pas de décision sous l’emprise de la colère. Pesez le pour et le contre. Est-ce la personne que vous voulez quitter ou les conflits que vous rencontrez dans votre vie de couple ?
Dans le second cas, ceux-ci ne peuvent-ils être résolus de façon satisfaisante ? Un conflit peut être le point de départ d’une évolution positive du couple en évacuant les non-dits et en permettant l’affirmation de son identité propre. Il agit alors comme un vecteur de changements pour réajuster la relation.

Si malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à trouver un terrain d’entente, n’hésitez pas à demander l’aide d'un professionnel. Une écoute bienveillante des difficultés de chacun, associée à une expertise en gestion du TDA/H peuvent vous aider à repartir de l’avant !