Sondage
Vous êtes concerné par le TDA/H ?
 
Newsletter
Pour être tenu au courant des mises à jour du site et des activités de notre asbl, inscrivez-vous !

Relations sociales

Améliorez vos relations sociales


L’adulte atteint de TDA/H, même s’il est rempli de qualités et qu'il a reçu une excellente éducation, n’est pas toujours facile à vivre.

Vous avez, à cause de vos problèmes d’attention, du mal à suivre les conversations. Vous vous ennuyez rapidement et vous laissez distraire par les stimuli environnants si le sujet ne vous passionne pas. On vous reproche de ne pas écouter les autres.
A cause de votre impulsivité, les pensées fusent dans votre tête. Le discours de l’autre fait naître en vous des idées, parfois sans rapport au contexte, que vous ne pouvez retenir. D’autant plus que vous savez qu’elles s’échapperont si vous ne les partagez pas tout de suite. Alors vous interrompez votre interlocuteur.
Envahi par ces pensées qui fusent, vous avez du mal à vous concentrer sur l’aspect non-verbal du discours. Le ton de la voix, les expressions du visage, les gestes qui accompagnent le langage verbal, jouent un rôle essentiel dans le sens du message. Ne pas en tenir compte conduit à des malentendus. Vous accorder un moment de réflexion pour étudier l’ensemble des signaux du message (verbaux et non verbaux) vous permettrait d’ajuster votre réponse et d’éviter des malentendus.
En bon TDA/H que vous êtes, vous prenez rarement ce temps et votre interlocuteur se sent parfois incompris.

Quand vous avez la parole, pris par vos sentiments, vous vous laissez emporter. Vous parlez vite, fort, avec émotions, sans plus vous arrêter… Vous n’avez dès lors plus d’espace pour surveiller les signaux non-verbaux envoyés par vos interlocuteurs. Vous ne vous rendez pas compte que votre interlocuteur a perdu l'intérêt dans ce trop long monologue, qu'il aimerait aussi dire quelque chose, ou qu'il n’apprécie pas vos paroles.

Vous avez peut-être du mal à vous organiser. Vous arrivez en retard aux rendez-vous ou vous annulez à la dernière minute, vous êtes désordonné, vous oubliez vos promesses.

Toujours pressé, même si vous ne savez pas trop derrière quoi vous courrez, vous ne prenez pas suffisamment le temps de bavarder de la pluie et du beau temps, de faire des compliments, de prendre des nouvelles de vos proches, de les écouter se raconter, etc. Toutes ces petites choses qui cimentent les relations.

Si vous manquez de confiance en vous (normal avec les reproches et les échecs accumulés depuis l’enfance), vous avez peut-être du mal à dire non, à demander un service, à faire un compliment.

Vous êtes susceptible, vous vous emportez rapidement, vous vous vexez vite et avez du mal à faire la différence entre le refus et le rejet.
Voilà qui complète un tableau déjà bien compliqué.

A force de rencontrer des difficultés avec les autres, d’être critiqué, peut-être avez-vous développé une peur des autres, ce que les professionnels appellent une anxiété sociale, voire une phobie sociale. Vous avez alors tendance à fuir les relations sociales.

Bref, pour de multiples raisons, toutes indépendantes de votre volonté, vos relations avec les autres sont parfois difficiles.

Apprenez à vous connaître. Observez votre comportement en société et essayez d’identifier les bons et les mauvais coups.
Inutile de culpabiliser et de vous faire des reproches, vous en recevez déjà assez comme ça.
Considérez que le problème vient des autres ne résoudra rien non plus.

Apprenez à écouter les autres, à faire des compliments, à dire non. Apprenez à gérer vos émotions pour ne pas vous laisser emporter, et utilisez tous les moyens mis à votre disposition (thérapie, livres, groupes de parole, etc.) pour retrouver estime et confiance en vous.

Apprenez à demander de l’aide quand vous en avez besoin.
Prenez le plus souvent possible le temps d’observer les gens, de passer du temps avec eux sans pour autant intervenir, apprenez à mieux les connaître.
Et surtout, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Excusez-vous, tant auprès des autres que de vous-même, pour les erreurs commises. Vous êtes une personne formidable, sachez-le, et montrez-le.


Quelques petits trucs en vrac
- Apprenez à déchiffrer la communication non verbale.
- Faites une bonne première impression.
- Lorsqu'on vous fait une remarque, ne prenez pas les choses personnellement.
- Apprenez à faire la différence entre le refus et le rejet.
- Lorsque vous interrompez les gens, reconnaissez-le.
- Apprenez l'art du bavardage.
- Sachez reconnaître la fin d'une conversation.
- Mettez en place des techniques pour retenir les noms et prénoms des gens.
- Apprenez les règles de bienséance ainsi que le diplomatie.
- Admettez vos torts.
- Ne vous servez pas de votre TDA/H comme d'une excuse.
- Reformuler ce que votre interlocuteur dit est un excellent exercice qui vous aidera à vous concerter sur son discours et vous permettra d'éviter les interruptions inopportunes.