Sondage
Vous êtes concerné par le TDA/H ?
 
Newsletter
Pour être tenu au courant des mises à jour du site et des activités de notre asbl, inscrivez-vous !

Estime de soi

L'estime de soi ou l'art d'apprendre à s'aimer

« J'ai peu d'estime de moi, ce qui m'amène à être sans pitié avec moi-même mais aussi avec les autres. Résultats d'années de conditionnement. Toute ma vie j'ai été traitée d'irresponsable, d'inadaptée, de faible, de révoltée, de bombe ambulante, de paresseuse, de folle, d'être incontrôlable, et j'en passe. » Marie-Paule

L’estime de soi est l’image que vous avez de vous-même, la valeur que vous vous donnez.
Avoir une bonne image de soi augmente votre capacité à vous faire confiance, à faire face à l'adversité et à surmonter les épreuves. L'estime de soi renforce votre confiance en vous, votre sentiment d'être à la hauteur et d'être fiable. Elle vous permet de prendre des initiatives et d'oser : changer de travail, faire des transformations dans votre vie, créer, réaliser vos rêves, etc. Elle vous entraîne vers la réussite par la mise en œuvre d'actions, vous stimule dans vos petits pas et vous permet de célébrer vos victoires.

L'estime de soi est d'abord déterminée par des facteurs externes, comme le rendu de votre famille et votre histoire personnelle. Si, dans votre famille, vous avez été constamment déprécié vous aurez une mauvaise estime de vous. Cette estime n'est pas constante, elle évolue en fonction des événements. S'il vous arrive des événements douloureux, elle baisse, si vous vous sentez aimé ou reconnu, elle augmente.
L'estime de soi est aussi influencée par des facteurs internes comme les petites voix intérieures qui vous poussent parfois à vous déprécier.
Si vous êtes attentif à vos besoins, si vous prenez du temps pour vous, si vous vous offrez des petits plaisirs au quotidien, bref, si vous prenez du temps pour votre relation avec vous-même, vous encouragez votre estime de vous.
Vous travaillez aussi votre estime en faisant vos choix, en fonction de vous et non aux autres. A chaque fois que vous vivez en accord avec vos propres valeurs (honnêteté, fraternité, coopération, amour des autres, etc…) vous confortez votre estime de vous.
Cette image varie selon le regard et les jugements de votre entourage, les pressions sociales, mais elle est essentiellement le reflet de vos propres valeurs et dépend de la différence entre qui vous êtes ou pensez être, et qui vous voudriez être.
Pour une estime de soi en accord avec la réalité, il est donc important que vous appreniez à vous connaître. Identifier vos forces et vos faiblesses vous permettra de poser des valeurs et des attentes plus réalistes et d’être ainsi moins confronté à l’échec ou à la frustration.

Les principaux freins à l'estime de soi sont : la comparaison aux autres, les petites voix négatives internes (vous devriez vous faire trois compliments à chaque reproche pour équilibrer la balance), le pessimisme, le fait de ressasser les blessures du passé et ne pas prendre de mesures pour les évacuer ou en parler. Enfin, favoriser les conflits, critiquer, entretenir des rapports de compétition ne vous aide en aucun cas à vous aimer.


Comment améliorer l’estime de soi ?

Il n’y a pas de formule magique, de remède efficace instantanément ou valable pour tous. C’est à vous d’entraîner votre esprit dans un travail quotidien de construction d’une vision positive. Votre vision de vous-même, de la vie et des autres, peut se modifier, s’améliorer.

Apprenez à vous connaître. Cette première étape est essentielle. Connaître vos goûts, vos besoins, vos capacités, vos limites, vos forces et vos atouts, quels qu’ils soient, vous donnera une meilleure confiance en vous et renforcera donc votre estime. Pour modifier un défaut, il faut d’abord le connaître, le comprendre et l’accepter. Pour cela, apprenez à vous aimer et donc à vous apprécier tel que vous êtes.
Acceptez le fait de ne pas être parfait (c’est impossible !). Sans préjugé, soyez ouvert à vos défauts, pour pouvoir les améliorer.

Affirmez-vous. Apprenez à dire ce que vous pensez, ce que vous souhaitez et aussi ce que vous ressentez. Attention, s'affirmer n'implique pas de devenir agressif. Habituez-vous à formuler vos pensées de manière neutre. Exprimez vos souhaits, vos besoins, vos attentes et vos ressentis clairement et concrètement.

Définissez vos priorités. Prenez le temps de réfléchir objectivement à vos projets de vie. Qu'est- ce qui est important à vos yeux ? Quelles sont vos priorités, vos buts ? Vous pourrez ainsi mettre de côté vos doutes et vous focaliser sur vos objectifs.

Listez vos valeurs fondamentales. Liberté de pensée, respect de l'autre, amour, citoyenneté, bienveillance, etc. Vivre en accord avec vos valeurs fortes contribuera à vous rendre heureux.

Reconnaissez vos qualités.
Nous avons tous des défauts et des qualités, qui peuvent changer au fil de la vie. L'important n'est pas de focaliser sur vos défauts, mais sur vos qualités. Listez-les par écrit, relisez-les régulièrement et faites évoluer cette liste.

Soyez positif et regardez toujours du côté de la solution. Face à un problème, on a souvent tendance à ne voir que les mauvais côtés. Pourtant, il y a toujours du positif et des solutions. Exercez-vous. Face à une situation difficile, inscrivez dans une colonne les problèmes et les points négatifs, dans une autre les points positifs et les solutions.

Regardez-vous avec tendresse et bienveillance.
Vous faites de votre mieux et vous essayez tous les jours de vous améliorer. Parlez-vous et encouragez-vous, vous le méritez ! Lorsque vous croisez votre regard dans une vitrine ou un miroir, souriez-vous. Accordez plus d’importance à vos joies, à vos succès, si minimes soient-ils.
Ne vous sentez responsable que pour les choses sur lesquelles vous avez un certain contrôle.
La culpabilité joue sur l’estime de soi, mieux vaut ne pas s’en ajouter.

Complimentez-vous et célébrez toutes vos petites victoires. La vie de tous les jours est ponctuée de petites et grandes réussites, dont vous devez vous imprégner (votre ragout était des plus réussi, vous avez bouclé votre dossier en un temps record, vous avez réparé le jouet cassé de votre enfant, vous avez organisé un super week-end, etc.). Clamez vos victoires et jouissez de ces petits instants magiques qui apportent du bonheur.
Chaque soir, repensez à vos réussites de la journée et aux évènements heureux que vous avez vécus.

Adoptez une pensée positive. Nous avons tous une petite voix intérieure qui nous dit : « Ne te réjouis pas trop vite », « je ne le mérite pas », « je suis bête », « je suis maladroit », « je n'en suis pas capable », « je n'y arriverai pas », etc... Identifiez les petites phrases assassines qui entravent vos pensées et vos actes. Reconnaissez et relativisez vos croyances négatives. Ensuite, transformez-les en un langage interne constructif.
Vous avez plus de contrôle que vous le croyez sur votre façon de penser et de réagir. Les pensées négatives, qui alimentent les sentiments de honte et d’échec, peuvent être remplacées par des motivations positives, plus réalistes et constructives. Ce que vous vous dites influence tant votre personnalité que votre comportement.

Transformez vos défauts en qualités. Les échecs ne sont pas des défauts. Apprenez à différencier les deux pour ne pas vous dévaloriser à chaque échec. Utilisez les leçons de cet échec pour vous améliorer, apprenez mais ne ressassez pas.
Acceptez vos défauts, assumez-les ou débarrassez-vous-en. Commencez par les identifier objectivement. Certains traits de votre personnalité, que vous considérez comme des faiblesses, peuvent aussi devenir des points forts.

Cessez les relations douloureuses. S’il y a des personnes qui vous font mal, qui ne font que vous critiquer ou vous sous-estimer, pourquoi continuer à les fréquenter ? Si vous ne pouvez pas vous séparer d’elles, réduisez au moins votre fréquentation et relativisez l’impact de leur discours sur votre moral.

Entretenez les relations qui vous font du bien. Accordez de l’importance aux relations qui vous sont bénéfiques, aux personnes qui vous motivent. Une personne qui vous aime est beaucoup plus sensible à vos qualités qu’à vos défauts ! Répétez-vous : « J’ai le droit d’être heureux et d’être aimé », ne mettez pas en doute l’amour des autres.
Vos amis sont là aussi pour vous aider à vous améliorer, acceptez donc leurs remarques, lorsqu’elles sont bienveillantes et constructives.

Créez de nouvelles amitiés.
Cela vous donnera une nouvelle énergie et augmentera votre estime de vous-même.

Aidez les autres. Prenez un peu de votre temps, même si vous êtes occupé, et allez demander à un proche ou à un collègue dans le besoin si vous pouvez faire quelque chose pour lui, investissez-vous dans le bénévolat. Vous vous sentirez fier de vous !

Postez des commentaires positifs sur des réseaux sociaux.
Cherchez quelques messages sages et positifs et postez-les régulièrement sur votre profil Facebook ou Twitter. Certains réagiront positivement à ce que vous écrirez et cela vous fera le plus grand bien.

Demandez un feedback positif. Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour augmenter votre estime de vous, demandez à vos proches ce qu’ils apprécient dans votre personnalité. Vous serez étonné par les compliments que vous recevrez.
Nourrissez-vous des renforcements positifs de votre entourage : l’attention bienveillante, l’amour et la confiance des autres, les encouragements… Mais, ne comptez pas que sur eux et portez vous-même un regard positif sur qui vous êtes, vos capacités et faiblesses, et offrez-vous l’amour que vous méritez.
Acceptez sans condition les compliments des autres. Si plus de deux personnes vous disent que vous êtes une personne gentille et très sympathique, c’est que vous l’êtes. Prenez ces observations au sérieux pour alimenter votre image interne.

Résistez aux critiques négatives.
Il y a effectivement des critiques positives et des critiques négatives. Vous savez certainement faire la différence. Résistez aux critiques négatives qui risquent de saboter votre estime de vous. Ne vous sentez pas obligé de vous justifier auprès de votre entourage lorsque celui-ci tente de vous culpabiliser.
Prenez de l’indépendance par rapport au regard des autres. N’accordez pas d’importance aux critiques non constructives. Agissez pour vous-même, selon vos valeurs et non pour plaire aux autres.

Prenez soin de vous. L’alimentation saine, l’exercice quotidien et le temps pour soi sont
des éléments essentiels à une bonne estime de soi. Un corps en bonne santé vous offrira le
soutien et l’énergie nécessaire à votre épanouissement. Faites-vous du bien ! Ce n'est ni une perte de temps, ni un acte égoïste, mais un geste essentiel pour vous aider à positiver.