Sondage
Vous êtes concerné par le TDA/H ?
 
Newsletter
Pour être tenu au courant des mises à jour du site et des activités de notre asbl, inscrivez-vous !

Missions

Buts de l’organisation

Le but de l’association TDA/H Belgique est de permettre à toutes les personnes qui sont confrontées au TDA/H (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité ) – c’est-à-dire de manière non exhaustive, les personnes atteintes (enfants, adolescents, adultes), les parents, la famille, le milieu éducatif, les milieux médicaux et paramédicaux, le monde politique, les médias et le grand public - de réagir de manière adéquate afin que les conséquences des dysfonctionnements issus ou conséquents au TDA/H puissent être gérées de manière optimale et permettre entre autre l’égalité des chances, la rupture de l’isolement social et le renforcement, le développement de la participation communautaire sociale, une meilleure cohésion sociale entre tous.
L’association mène toute action utile en ce sens et, notamment, sans restriction, seule ou en partenariat,  informe, forme, sensibilise, guide, soutient, éduque, entreprend des actions sociales, des actions culturelles et informatives,  au sujet du TDA/H - Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité.

Le slogan de notre association est : « Pour que notre différence soit aussi notre force ! »

Pour qu’enfants et adultes atteints de TDA/H puissent devenir des adultes heureux et épanouis malgré leur trouble.


Objectifs de l'association TDA/H Belgique


- Faire connaître le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité - TDA/H, informer, soutenir, accompagner et venir en aide aux familles, adultes, enfants, enseignants et, plus généralement, toute personne physique ou morale concernée par ce trouble.

A cet effet, elle peut intervenir auprès des pouvoirs publics, des institutions, des instances scolaires et médicales, des autorités ou organismes concernés par ce trouble y compris les instances européennes et partout où ce sera nécessaire.
- Informer et sensibiliser le grand public, le politique, les milieux de la santé et de l’éducation et les usagers de ces services sur le TDA/H.
- Faire de l’éducation permanente afin d’obtenir une meilleure cohésion sociale.
- Favoriser l'information, la coordination et la promotion des méthodes éducatives et d'accompagnement adaptées aux spécificités du TDA/H  ainsi que l'ensemble des troubles neuropsychologiques qui y sont fréquemment associés.
- Utiliser tous les moyens de communication afin de sensibiliser à la problématique du TDA/H. Les activités menées dans ce cadre seront notamment : la publication d'un trimestriel, l'organisation de colloques et de conférences et la réalisation de plaquettes, affiches et brochures sur le TDA/H.

- Former les personnes concernées à une prise en charge optimale du TDA/H et de ses troubles associés.
- Développer les aptitudes individuelles et sociales des personnes atteintes de TDA/H.
- Organiser des formations pour les professionnels de la santé et de l’éducation mais aussi les personnes atteintes et leurs proches.
- Travailler à la formation des enseignants face aux difficultés qu’engendre le TDA/H.
- Mener un véritable travail pédagogique d'éducation et de sensibilisation auprès de tous les citoyens, et plus particulièrement auprès des enfants et des jeunes, ainsi que de leurs parents et leurs aînés, en rapport avec tous leurs lieux d'apprentissage et de rencontre.

- Intervenir auprès des institutions publiques et privées ainsi que des organismes sociaux pour améliorer la prise en charge, le dépistage, les traitements et la recherche.
- Encourager la recherche sur les protocoles de dépistage, solliciter et participer à la mise en place de suivi thérapeutique multidisciplinaire.
- Favoriser les mises en place des thérapies les mieux adaptées aux troubles évoqués.
- Créer un  programme d’action et ou de recherches en promotion de la santé y compris en médecine préventive au sujet du TDA/H.
- Développer des actions de terrain dans le domaine de la promotion de la santé y compris la médecine préventive.
- Créer des projets pilotes de prévention en agissant avant l’apparition des premiers symptômes pour la prévention primaire, d’en détecter les premiers signes pour la prévention secondaire ou d’en prévenir les complications ou les rechutes par la prévention tertiaire.

- Lutter contre le décrochage et l’échec scolaire
- Favoriser l'intégration scolaire et sociale des enfants, adolescents et adultes atteints par le TDA/H.
- Encourager une approche et une initiation citoyenne au niveau du TDA/H.
- Organiser et coordonner la solidarité multidisciplinaire, nécessaire à la bonne intégration sociale et scolaire des enfants et adolescents atteints par ces troubles par la mise en ouvre de mesures adaptées, afin de favoriser une scolarité intégrée et non pas marginalisée.
- Développer des aptitudes à l’analyse critique et à la citoyenneté active, plus spécifiquement dans le domaine de la santé et du TDA/H.
- Agir sur le renforcement individuel et collectif du pouvoir de dire et d’agir sur les déterminants de la santé au niveau du TDA/H.
- Faire de la prévention et éducation à la santé, protection de la jeunesse afin de permettre aux personnes atteintes de TDA/H et à la collectivité d’agir sur les facteurs déterminants de la santé et, ce faisant, améliorer celle-ci en privilégiant l’engagement de la population dans une prise en charge collective et solidaire de la vie quotidienne, alliant choix personnel et responsabilité sociale. Ceci dans le but améliorer le bien-être de la population en mobilisant de façon concertée l’ensemble de politiques publiques.
- Promouvoir la citoyenneté santé, la capacité, individuelle et/ou de groupe, (sous la modalité communautaire) de faire du citoyen ou de la communauté citoyenne un acteur de sa propre santé en interaction positive avec la (re)construction du lien social.

- Faire un état des lieux de la problématique du TDA/H.
- Favoriser la création de groupes de rencontres et de discussions pour permettre de développer une solidarité entre toutes les personnes confrontées à cette problématique ainsi qu'organiser des rencontres entre enfants, parents ou autres intervenants.
- Participer à la création de cellules d'aide aux enfants, adolescents et adultes atteints.
- Participer à la création d'un ou plusieurs centres spécialisés de diagnostic, de traitement, et de rééducation spécifique associée ou non à une prise en charge psychothérapeutique, psychanalytique, comportementale ou cognitive pouvant intervenir également sur d'autres dysfonctionnements neurophysiologiques fréquemment associés tels la dyslexie, la dysphasie, la dysgraphie etc.
- Créer des bibliothèques et vidéothèques d'ouvrages se rapportant au TDA/H ainsi qu'à ses troubles associés.
- Organiser ou faire organiser des conférences, forum de discussion
- Organiser ou faire organiser des activités d'éveil, scolaires ou parascolaires que ce soit pour quelques heures ou pour des week-ends ou des camps de vacances spécifiques pour enfants et, ou adolescents atteints de troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité.
- Favoriser le soutien et l'accompagnement scolaire des jeunes atteints de TDA/H : Dans une dynamique de complémentarité avec les écoles et en lien permanent avec le milieu de vie de l'enfant, des actions seront menées en matière de soutien scolaire.
- Créer des « halte garderie », stages, écoles de devoirs pour les jeunes atteints de  TDA/H.
- Créer  des classes intégrées dans un milieu scolaire existant, spécifiques au TDA/H.
- Créer des écoles spécifiques aux enfants et adolescents souffrant de TDA/H.
- Mettre sur pied et par la suite évaluer  des programmes de promotion de la santé, de prévention et d’éducation permanente, visant à favoriser l’autonomie et la participation de la population et prenant en compte les multiples déterminants de la santé, notamment socio-économiques, culturels, environnementaux, biomédicaux, etc.
- Mener des projets pilotes.


- Proposer au gouvernement des axes prioritaires et de stratégies en matière de promotion de la santé et de médecine préventive par rapport au TDA/H et à ses troubles associés.
- Porter une attention particulière aux différents publics (les enfants et les jeunes, les publics défavorisés et ou vulnérables).
- Elaborer un programme d’actions coordonnées pluriannuel décliné en objectifs annuels.
- Permettre les échanges d’expériences et le soutien réciproque.
- Offrir un soutien logistique comme diffuser l’information sur une activité, mettre en contact avec une personne de référence pour organiser une conférence etc.
- Récolter et diffuser les expériences nouvelles et intéressantes développées au niveau du TDA/H.
- Faire et organiser des visites sur le terrain, rencontres et échanges avec les usagers.
- Organiser des réunions thématiques, occasions de rencontres et d’échanges.
- Organiser des comités d’accompagnement de projets pilotes.
- Donner des outils d’aide aux parents, familles, proches ainsi qu’aux personnes atteintes.
- Construire un référentiel commun, un sens commun à l’action.
- Agir sur le système d'informations sanitaires (SIS), il faut entendre l'ensemble de composantes et de procédures organisées dans le but de fournir des données utiles, d'une part à la prise de décision en santé et à l'évaluation des politiques, stratégies et programmes mis en œuvre, d'autre part à la participation et à l'éclairage.

- Etablir un dialogue et entrer en concertation avec  des associations des communautés néerlandophone et germanophone, des associations européennes et internationales regroupant elles-mêmes des associations de patients et de proches notamment pour tenter d’adopter une position commune en cas d’intervention au niveau fédéral, européen et international.
- Regrouper les associations, enseignants, proches concernés par la problématique du TDA/H.
- Travailler en étroite collaboration avec les professionnels, les centres de recherches et les milieux universitaires.
- Favoriser, soutenir et coordonner les associations poursuivants des buts analogues ainsi que toute initiative d’entraide et de participation. L'association peut s'affilier à toute fédération ou association poursuivant les mêmes buts.
- Coopérer avec les services de santé mentale.
- Favoriser la participation du public ainsi que le partenariat sectoriel et intersectoriel dans la mise en place de solutions pour faire face au TDA/H.
- Travailler en réseau.
- Faire des actions communautaires.
- Collaborer avec les centres PMS et assimilés.
- Agir sur les services de promotion de la santé à l’école.
- Coordonner de manière pratique des partenariats, à la formation permanente des acteurs, à l’amélioration des rapports d’activité qui montreront des indicateurs de tendance.
- Développer de réseaux de coopération comme les réseaux de soins qui visent à améliorer l’organisation des soins médicaux destinés aux personnes malades, les réseaux socio-sanitaires qui visent à organiser la prise en charge plus globale et collective de la santé et du bien-être de la population.
- Entretenir des contacts privilégiés avec les personnes morales ou les sociétés à caractère commercial qui ont un intérêt particulier pour le TDA/H dans leur approche de responsabilité sociétale.

- Défendre les intérêts et les droits des personnes confrontées au TDA/H et de leur entourage.
- Collaborer avec tous les milieux concernés par le TDA/H afin d’améliorer et faire respecter les droits des personnes confrontées au TDA/H.
- Améliorer la santé des personnes atteintes, par santé, il faut entendre un bien-être physique, mental et social. Mettre en place un processus qui vise à permettre à l'individu et à la collectivité d'agir sur les facteurs déterminants de la santé et, ce faisant, d'améliorer celle-ci, en privilégiant l'engagement de la population dans une prise en charge collective et solidaire de la vie quotidienne, alliant choix personnel et responsabilité sociale.
- Informer les personnes confrontées au trouble sur leurs droits et chercher avec elles les aides disponibles dans le domaine psycho-médico-social.
- Agir sur les milieux de vie des personnes atteintes de TDA/H, contribuer à leur donner une meilleure qualité de vie.
- Valoriser l’estime de soi des personnes atteintes de TDA/H, agir pour qu’ils soient aidés et accompagnés dans la construction de leur personnalité,  favoriser la réalisation d’adultes épanouis.

- Organiser un partenariat pluraliste pour la mise en œuvre sur le plan local de la promotion de la santé, conformément au programme quinquennal et aux plans communautaires opérationnels arrêté par le Gouvernement.
- Améliorer le bien-être de la population en mobilisant de façon concertée l'ensemble des politiques publiques.
- Représenter les personnes confrontées au TDA/H : récolter les témoignages, susciter la réflexion et représenter les intérêts des personnes concernées auprès des pouvoirs publics.
- Représenter les intérêts des usagers dans des lieux de concertation avec les professionnels de la santé et les pouvoirs publics.

 

Nos valeurs

- Accueil bienveillant : Chaque personne qui fait appel à notre association arrive avec sa propre histoire, parfois douloureuse, ses difficultés particulières. Elle sera accueillie et écoutée sans jugement ni à priori.  
- Accompagnement et respect de l'autonomie : Chaque personne qui s'adresse à nous reçoit écoute et, si nécessaire, conseils et orientations. Elle sera informée dans le respect de ses besoins et valeurs et a l’entière liberté de décision. Si un conseil émis ne lui convient pas, c'est ensemble que nous chercherons une autre solution.
- Respect du secret professionnel : pour tous les faits, informations ou documents qui sont portés à notre connaissance dans le cadre de notre mission d’aide et de soutien.
- Indépendance : Notre association est indépendante, c'est à dire que bien qu'elle travaille avec la collaboration de chacun (professions médicales et paramédicales, laboratoires pharmaceutiques, pouvoirs publics ou privés, etc), elle n'y est en aucun cas liée. Les renseignements et conseils sont fournis de manière objective et désintéressée.
- Rigueur et esprit critique : Nous donnons aux personnes concernées par le TDA/H des renseignements reconnus scientifiquement. Lorsqu'une nouvelle approche nous est proposée, nous nous assurons de sa validité avant de la diffuser.
- Connaissance et respect de nos limites : En aucun cas nous ne nous substituons aux médecins ou thérapeutes. Au besoin, nous orientons les personnes vers le service le plus adéquat selon la demande.




Activités de l’organisation

- Site Internet www.tdah.be avec de nombreuses informations médicales, des témoignages, des conseils (20.000 pages visitées par mois)
- Forum de discussion (plus de 9 500.000 visites depuis sa création) 
- TDA/H Belgique est sur facebook : www.facebook.com/tdah.belgique
- Blog : http://tdahbe.wordpress.com/
- Edition de brochures : http://www.tdah.be/tdah/aide-soutien/brochures
- Permanence physique et téléphonique le jeudi matin hors vacances scolaires.
- Envoi mensuel de notre newsletter à nos abonnés.
- Réponses aux demandes d’information par courriel.
- Organisation de groupes de parole pour parents d'enfants atteints de TDA/H et pour les adultes atteints.
- Création d’une bibliothèque spécialisée dans le TDA/H et ses troubles associés. Notre bibliothèque, située dans notre bureau, 4 Rue de la Probité à 1050 Ixelles, contient plus de 500 livres consacrés au TDA/H. Elle est ouverte, chaque jeudi hors vacances scolaires entre 10 heures et 12 heures.
- Formation à la problématique du TDA/H pour les professionnels de la santé et de l’éducation.
- Organisation et animation de conférences.
- Organisation de stages et activités pour enfants et ados atteints de TDA/H et aussi pour les parents.
- Participation à des séminaires interdisciplinaires.
- Organisation de rencontres entre professionnels (santé, pédagogie, thérapies).
- Organisation de journées et soirées récréatives permettant aux personnes atteintes de TDA/H et à leurs proches de créer des liens et de partager leur vécu.


Plus de 2.000 familles sont à ce jour membres de notre association.