Femmes avec Trouble Déficitaire de l'attention : une situation infernale



Que représente pour une femme le syndrome de déficit d'attention, avec ou sans hyperactivité?

On entend souvent parler dans le public du trouble d'hyperactivité et du déficit d'attention (TDA/H), mais ces discussions sont surtout centrées sur la partie "hyperactivité", qui est en fait le problème le moins grave. Les premières recherches se sont concentrées sur les jeunes garçons qui étaient turbulents à l'école et les premières statistiques laissaient penser que les filles étaient moins touchées que les garçons. Des études plus récentes se sont intéressées au problème du déficit d'attention, et les médecins ont découvert que les filles et les femmes étaient plus souvent touchées par le déficit d'attention. Ils ont en outre découvert que les filles, lorsqu'elles sont hyperactives, ne manifestent pas les mêmes symptômes que les garçons.

Quelle est la différence entre le déficit d'attention avec hyperactivité et le déficit d'attention sans hyperactivité (déficit d'attention de type inattentif) ?
Dans son livre " Femmes avec un déficit d'attention " Women with Attention Deficit Disorder » Sari Solden fait un résumé des principales différences dans un tableau.

Symptôme
Déficit d'Attention pur
Déficit d'Attention avec Hyperactivité
Attention
Rêve éveillé 
Perdu dans leur monde intérieur 
Fait une seule chose à la fois
Très facilement distrait par des stimuli extérieurs 
Fait beaucoup de choses à la fois
Niveau d'activité
Hypo-actif 
Travaille et pense lentement 
A de la peine à commencer quelque chose
Hyperactif 
Se précipite dans le travail 
Ne peut pas s'empêcher de bouger
Impulsivité
Evite de manière excessive les changements d'activité ou de mode de vie
Agit de manière impulsive, sans réfléchir préalablement
 
En quoi les filles se différencient-elles des garçons ?

Les filles affectées d'unTDA/H, ont tendance à se retrouver dans l'un des quatre profils suivants, aucune d'elles ne rivalise jamais avec le comportement bruyant et turbulent des garçons.

* Julie aime jouer avec ses frères, courir et grimper aux arbres ; mais à la maison, elle est plutôt calme et aime faire plaisir à son papa. Les gens l'appellent un " garçon manqué ". Elle se donne de la peine à l'école, mais est désordonnée et a souvent des lacunes ; ses résultats médiocres sont acceptés, parce qu'on pense qu'elle ne peut faire de mieux.

* Donna est assise tout au fond de la classe, elle regarde souvent par la fenêtre ; mais lorsque sa maîtresse l'appelle, elle fait un grand sourire et se donne beaucoup de peine pour faire ce qui lui est demandé. D'autres fois, on pense qu'elle est attentive, mais en réalité elle est complètement perdue et incapable de suivre les explications de la maîtresse. Elle travaille plus lentement que les autres, et elle n'arrive souvent pas à finir ses leçons. Mais, comme elle est gentille et coopérative, personne ne soupçonne qu'elle a un problème. On pense juste qu'elle est rêveuse ou " dans la lune ".

* Susanne parle et rit continuellement, elle pense souvent à la prochaine récréation ou à la fête du week-end prochain. Lorsqu'elle essaie de relater des évènements, elle est souvent très désorganisée, elle saute du coq à l'âne. Sa compagnie est amusante, parce qu'elle est enthousiaste et pleine d'idées, mais elle se vexe très facilement, si quelqu'un n'est pas d'accord avec elle. Elle parle énormément et elle est hyper-émotionnelle ; elle agit quelquefois " bêtement " pour cacher son manque d'organisation et ses oublis. En grandissant, son hyperactivité pourrait la conduire à faire des expériences risquées avec la cigarette, la drogue ou la sexualité, pour contre-balancer ses résultats scolaires décevants.

* Déborah a très bien réussi sa scolarité et ses études, elle a un titre universitaire et un excellent emploi. Elle a cependant travaillé très dur pour obtenir son titre, bien plus dur que ses homologues. Ses problèmes d'attention ne sont devenus évidents que plus tard, lorsqu'elle se maria et eut des enfants. La complexité de la conjugaison de la vie professionnelle avec les enfants et le mari, la conduisirent alors à une grave dépression.

Les garçons hyperactifs reçoivent généralement l'aide dont ils ont besoin, parce que leur comportement dérangeant attire l'attention de l'entourage sur leurs problèmes, tandis que les filles ont souvent un meilleur comportement et n'attirent pas l'attention de la même manière. On pense qu'elles ont juste un problème de caractère et non un problème d'attention : Julie n'est pas très féminine, Susanne est simplement bavarde et pas très scolaire, Donna est juste un peu lente et Déborah a un " baby blues ". On pense rarement au TDA/H.

Que se passe-t-il lorsque ces filles grandissent ?

Les enfants avec des problèmes d'attention deviennent des adultes avec des problèmes d'attention. Les symptômes visibles chez les adultes comprennent la désorganisation, une sensibilité émotionnelle exacerbée, des faibles performances, une mauvaise estime de soi, des relations sociales perturbées ou la dépression. De tous ces symptômes, c'est la désorganisation qui est le plus caractéristique.

La désorganisation peut prendre des proportions gigantesques. La désorganisation se manifeste dans les armoires qui débordent, les piles d'affaires pour bébés, les rendez-vous manqués, les arrivées tardives à répétition, les pensées confuses. Tous ces signes indiquent un système d'attention perturbé.

Une femme raconte qu'elle a tellement de choses à faire et qu'elle ne sait pas par où commencer, elle ajoute qu'elle s'assied alors tout simplement. Sari Solden nous dit, que lorsqu'elle travaillait comme thérapeute, elle ramenait les tâches administratives avec elle à la maison tous les soirs et tous les week-ends pour " s'organiser ".

Il y a, en plus, un sentiment de frustration et de honte à trouver si difficile, ce que les autres font si facilement, un sentiment d'abandon à voir les amis et les collègues aller de l'avant dans la vie, alors que vous semblez rester prisonnière à ranger des papiers continuellement, des papiers qui s'envolent immédiatement. Les autres cessent de vous demander ce que vous faites aujourd'hui, parce que la réponse est toujours la même : " organiser ".

Description d'emploi: épouse, mère

Les femmes atteintes de TDA/H sont doublement handicapées, à cause des attentes de la société quant à leur rôle de femme, en tant qu'épouse et de mère, deux rôles qui exigent des grandes qualités d'organisation.

Considérez un instant ce que signifie un déficit d'attention. Vous connaissez les variateurs d'éclairage qui permettent de régler la luminosité d'une lampe : doux et agréable pour une soirée intime, puissant pour le travail. Le cerveau a besoin de courant électrique pour fonctionner, comme votre lampe. Avec le déficit d'attention, le cerveau utilise mal la dopamine dans les synapses, comme un variateur de lumière qui freine trop le courant. Les cerveaux ADD manquent effectivement de courant, il leur faut une grande simulation pour obtenir de la puissance. La nouveauté et le risque sont des facteurs qui éveillent les gens affectés de déficit d'attention.

Revenons à notre ménagère, qui doit faire face, chaque jour, aux mêmes nombreuses tâches quotidiennes : la même vaisselle à mettre dans le lave-vaisselle, puis à ranger, les mêmes chaussettes sales à rassembler, à laver, puis à remettre par paires et à ranger, les mêmes chemises à repasser. Tout ceci est bien ennuyeux. Il y a ensuite les enfants à habiller, à nourrir, à faire sortir, à mener chez le médecin ou à la leçon de tennis, les réunions à organiser… de nouveau ce mot : " organiser ". Décider ce qu'il faut faire en premier, ce qui est le plus important, ne pas oublier d'aller chercher les habits à la teinturerie - tout ceci nécessite un cerveau actif, mais le cerveau avec un déficit d'attention fonctionne avec le variateur positionné au minimum. Susanne, qui a quitté l'école aussi vite que possible, ressent les mêmes échecs dans sa vie de ménagère.

Dans le monde du travail, la vie peut être passionnante ou ennuyeuse. Si une femme comme Déborah, avec son titre universitaire, trouve un travail passionnant qui constitue un défi à ses compétences, elle peut y arriver. Une autre femme peut être une planificatrice stratégique brillante, mais elle a de la peine à ranger la vaisselle après le souper. Les femmes comme Julie ou Donna, qui avaient des difficultés scolaires, occuperont vraisemblablement des emplois subalternes qui, comme les tâches ménagères, exigent des compétences qui justement leur manquent: ranger les dossiers, dactylographier sans faute ou se souvenir des commandes des clients du restaurant.

Le monde du travail demande une bonne part de socialisation. Une situation difficile pour Donna, qui vit dans son propre monde, ou même pour Susanne qui est sociale, mais qui a tendance à être trop émotive. Difficile aussi pour Julie, " garçon manqué ": autant les hommes que les femmes chercheront à l'éviter. Difficile pour Déborah, " trop " intelligente.

Que faire ? Augmenter le variateur de lumière

La connaissance est la première étape du changement pour toutes les personnes qui ont un déficit d'attention, hommes ou femmes. Apprenez à connaître ce qui augmente la lumière dans votre cerveau. Qu'est-ce qui vous intéresse? Donnez une place dans votre vie aux activités qui vous intéressent. Donnez une place aux loisirs.

Source : http://www.coachingkeytoadd.com/adhd/fr-adhdwomen.html

Copyright © TDA/H Belgique asbl - www.tdah.be - All Rights Reserved.